Enceinte en été : conseils

Par Pierre De Trogoff · Sage-femme · Publié le 23 août 2018, mis à jour le 4 mars 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

L’été est souvent synonyme de vacances, impliquant des déplacements et des moments conviviaux. Il est nécessaire pendant la grossesse de réussir à concilier une évolution corporelle particulière avec les tentations de cette période agréable.

enceinte en été

Les déplacements :

Concernant les longues distances, les trajets en train sont à privilégier, surtout si vous approchez de la fin de la grossesse.

Les trajets en voiture peuvent avoir tendance à provoquer des contractions. Si vous n’avez pas le choix, privilégiez des pauses régulières (toutes les deux heures). Vous pouvez également prendre une médication en préventif qui pourra vous être prescrite par votre sage-femme.

Pour l’avion, il est conseillé d’avoir eu une consultation avec votre médecin ou sage-femme quelques jours avant le départ. Elle pourra alors vous informer des précautions à prendre. De plus, renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne, certaines exigent un certificat médical pour vous permettre d’embarquer.

A chaque déplacement loin de votre domicile, pensez toujours à :

  • prendre votre dossier de suivi de grossesse avec vous (bilans sanguins, comptes rendus des consultations, échographies et carte de groupe sanguin)
    vous renseigner sur les structures hospitalières de votre lieu de vacances dans lesquelles vous pourrez vous rendre en cas de problème
  • Enfin les déplacements à pied associés à la chaleur de l’été auront tendance à favoriser l’apparition d’œdèmes. Principalement au niveau des jambes, mais parfois aussi sur les mains (pensez à retirer vos bagues avant qu’il ne soit trop tard).

Pensez impérativement à :

  • vos bas de contention. En effet ils permettent de prévenir l’apparition des œdèmes, des varices et des phlébites. Vous aurez moins cette impression de « jambes lourdes » à la fin de la journée
  • A la fin de la journée si vos jambes sont légèrement gonflées, vous pouvez appliquer sous la douche des jets d’eau froide. Cela pourra faire diminuer les œdèmes.

Il est important de distinguer les œdèmes simples d’apparition lente et sans signe associé pour lesquels il ne faut pas aller consulter, des œdèmes d’apparition rapide et soudaine avec signes associés, (maux de tête et/ou bourdonnements d’oreille et/ou mouches devant les yeux) qui justifient une consultation aux urgences.

Les bains de soleil :

La peau de futures mamans est particulièrement sensible aux UV. Il est conseillé de ne pas s’y exposer entre 11h et 16h. Pensez à vous munir d’un écran total indice 50 et d’en appliquer toutes les deux heures. Gare au masque de grossesse ! Cependant se mettre au soleil n’est pas prohibé, tout est une question de protection et de modération.

Les apports caloriques et glycémiques :

L’été est une période conviviale où les apéritifs sont plus fréquents.

Il est impératif de rappeler que la consommation de tous les types d’alcools à toutes doses et à tous les stades de la grossesse est formellement contre-indiquée.

Il faut noter que d’autres boissons peuvent avoir un effet délétère sur la grossesse. Les jus de fruit (même bio et sans sucre ajouté), les sirops et les sodas notamment. Il s’agit d’un apport en sucre très important qui peut perturber la glycémie de la maman et celle du fœtus. L’idée n’est pas de se priver drastiquement au risque d’être frustrée, mais simplement d’être raisonnable. Certaines mamans présentant un diabète gestationnel ne pourront pas se satisfaire de ces conseils et devront s’astreindre à un régime bien précis qui leur aura été décrit par un médecin.