4 recommandations pour éviter les accidents domestiques cet été

Par Zoé Falgarone · Rédactrice web santé · Mis à jour le 3 juillet 2020, publié le 25 juin 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Ne laissez pas les accidents gâcher votre été. La majorité d’entre eux surviennent dans la maison et dans le jardin, notamment à cause du temps passé en extérieur, au soleil, dans l’eau, et les enfants en sont souvent les premières victimes. Les vacances sont propices au relâchement, mais pour les enfants, vous devez rester vigilant. Voici un guide pour vous aider à mieux reconnaître les différents risques, savoir comment réagir, mieux les éviter et passer un été en toute tranquilité !

accident domestique enfant

L’été, période particulièrement à risque

Chaque année, on dénombre près de 11 millions d’accidents de la vie courante, selon une étude publiée par Santé Publique France. 5 millions de personnes doivent consulter les urgences suite à ce type d’accident, et on dénombre près de 20 000 morts par an. 50 % de ces accidents sont domestiques, ils se déroulent dans l’habitat, et un quart d’entre eux ont lieu dans le jardin. On comprend alors pourquoi l’été est une période particulièrement à risque, notamment en ce qui concerne les accidents graves ou touchant les enfants.

Des accidents qui concernent aussi bien les grands que les petits

Selon l’âge, les accidents les plus fréquents ne sont pas les mêmes :

  • les chutes sont les premières causes d’accidents chez les enfants, et cela peut parfois mener à des blessures graves ;
  • mais c’est chez les personnes âgées que l’on retrouve le taux de décès le plus élevé suite à une chute.

Alors quels sont les véritables dangers dont il faut protéger les enfants cet été ? Et que faire en cas d’accident ?

enfant accident jardin

Le meilleur moyen d’éviter les accidents reste la prévention

Certains accidents touchent particulièrement les enfants. Le meilleur moyen pour les éviter reste la prévention. Voici nos conseils pour réagir efficacement en cas d’accident.

1. Baignades : ne baissez pas votre garde !

On le sait pourtant, l’eau est un espace où il faut être particulièrement attentif, pourtant les noyades restent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans, surtout chez les tout petits. La mer, les étangs, mais aussi les piscines privées sont les lieux où ces accidents se déroulent.

Les conseils de l’équipe médicale de Qare

Il suffit de quelques secondes d’inattention pour qu’un enfant se noie, même dans une eau peu profonde.

  • Pour prévenir ce risque : ne pas le quitter des yeux, définir une personne responsable et ne pas compter sur le groupe, car alors personne ne regarde vraiment et la noyade est bien souvent très silencieuse.
  • Adapter les accessoires de nage : attention aux bouées ludiques les petits peuvent se retourner et ne pas arriver à se remettre en position verticale, ou nager en dessous et ne pas arriver à reprendre leur souffle.
  • Si l’accident a eu lieu, mettez l’enfant en position latérale de sécurité et appelez d’urgence les secours.
  • En cas de perte de conscience ou d’absence de respiration, un massage cardiaque avec un bouche-à-bouche peut être effectué en attendant les secours

2. Soleil, chaleur : protégez les enfants et les personnes âgées

Les insolations font aussi partie des accidents de la vie courante dont il faut se prémunir en été. La peau des petits est plus fragile et ils sont particulièrement sensibles à la chaleur. Il faut savoir que l’insolation est plus importante chez les bébés car ils se déshydratent plus vite et ne peuvent pas forcément l’exprimer.

Les conseils de l’équipe médicale de Qare

  • Vous pouvez prévenir les coups de chaud en évitant l’exposition de bébé et des enfants au soleil en leur faisant porter une casquette, un chapeau et des vêtements amples, en leur mettant de l’écran solaire haute protection, des lunettes de soleil proche de la mer, et surtout en les faisant boire de l’eau très régulièrement. Le parasol doit devenir votre meilleur ami cet été !
  • Si votre enfant présente les symptômes d’une insolation (fièvre maux de tête, nausées, vomissements), vous devez l’allonger dans un endroit frais et ventilé, et lui donner à boire.
  • Si les symptômes ne cèdent pas rapidement une consultation médicale s’impose.

Bon à savoir : l’absence de coup de soleil ne veut pas dire que votre enfant ne fait pas d’insolation ! Surveillez les autres signes, et surtout prévenez ce risque en les protégeant du soleil et de la chaleur.

3. Barbecue : ne laissez pas les enfants s’en approcher

Les brûlures font heureusement partie des accidents plus rares mais dont les conséquences peuvent être très graves. En été, les grillades dans le jardin peuvent être une source de dangers pour les enfants qui représentent 15 % des victimes d’accident de barbecue.

Les conseils de l’équipe médicale de Qare

  • Éloignez les enfants des barbecues et ne laissez pas dépasser des poignées accessibles.
  • N’utilisez pas de produits liquides inflammables pour lancer la braise du fait du risque de retour de flamme.
  • En cas de brûlure, passez la blessure sous l’eau à température ambiante durant 10 min.
  • Certaines zones sont plus fragiles, si la brûlure concerne des orifices (nez, bouche, oreilles), le visage ou des articulations, en fonction de la surface atteinte, et s’il y a des cloques ou si la peau est noire, il faut contacter les secours rapidement : appelez le 15 (SAMU) ou les Pompiers (18) ou encore le 112.

4. À l’heure de l’apéritif : adaptez l’alimentation des plus jeunes

L’apéro peut être l’heure de tous les dangers pour les enfants alors que les adultes peuvent être plus inattentifs lors de ces réunions.

Les conseils de l’équipe médicale de Qare

  • Faites attention à ne pas laisser les biscuits, cacahuètes ou encore les olives à portée de main des enfants les plus jeunes.
  • Si votre enfant a avalé de travers, il doit essayer d’expulser lui-même le corps étranger en toussant. Vous pouvez l’aider en lui donnant quelques tapes entre les omoplates avec votre main.
  • Ne cherchez pas à attraper l’aliment dans la gorge, vous pourriez le pousser plus loin. Tant que l’enfant tousse, il respire.

Vous trouverez plus de détails sur les bons réflexes pour éviter les accidents de la vie courante ici, sur le site du gouvernement. Vous pouvez également consulter ce guide complet sur les manœuvres et gestes à connaître en cas d’accident, réalisé par Axa Prévention.

Sources :