Dermite séborrhéique : quels sont les aliments à éviter ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Vous souffrez de dermite séborrhéique ?

Faites-vous guider dans votre alimentation par des professionnels.

Prendre RDV en ligne

Atteint(e) de dermite séborrhéique, sachez que votre alimentation joue un rôle important dans l’apparition de vos symptômes. Savez-vous quels aliments privilégier ? Et ceux, au contraire, à éviter ? L’équipe médicale de Qare fait le point.

La dermite séborrhéique, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une maladie bénigne de la peau causée par un excès de sébum. Celui-ci entraîne la prolifération d’une levure présente naturellement sur la peau (Malassezia furfur), qui est à l’origine d’une inflammation localisée.

Quelques éléments à noter concernant la dermite séborrhéique :

  • Elle provoque l’apparition de squames avec des pellicules (épaisses, jaunes et grasses) et des plaques rouges sur le cuir chevelu. Cela donne souvent lieu à des démangeaisons et une gêne.
  • Elle se différencie du psoriasis par la couleur des squames (blancs et secs pour le psoriasis).
  • La maladie touche tous les types de peau.
  • La dermite séborrhéique peut entraîner une chute partielle des cheveux.
  • La qualité de l’alimentation a une incidence directe sur son développement.
  • La dermite séborrhéique sévit le plus souvent sur le cuir chevelu et les sourcils, le visage (sillon entre le nez et les joues, les lèvres), mais peut aussi se développer à d’autres endroits, comme les parties génitales.

Pour être certain(e) qu’il s’agisse bien d’une dermite séborrhéique, de psoriasis ou encore d’eczéma, il est indispensable de montrer son cuir chevelu ou les autres parties de son corps concernées à son médecin traitant, un médecin généraliste ou à un dermatologue. Celui-ci pourra poser un diagnostic et prévoir le traitement le plus adapté.

L’alimentation, un élément essentiel pour lutter contre la dermite séborrhéique

Comme c’est le cas dans de nombreuses pathologies, une alimentation saine et une bonne hygiène de vie permettent de réduire l’intensité des symptômes.

Vous avez des symptômes ?

Des médecins généralistes et des dermatologues sont disponibles sur Qare, en téléconsultation.

Quels sont les aliments à éviter quand on a de la dermite séborrhéique ?

Si vous souffrez de dermite séborrhéique, soyez sûr(e) qu’une alimentation trop riche n’arrangera pas les choses, bien au contraire.

La consommation de sucres rapides (glaces, bonbons, pâtisseries, sirops…) ou de graisses saturées (crème, charcuterie…) est à limiter au maximum, car ils augmentent la production des graisses du sébum. Il en va de même pour les plats préparés, qui en plus d’être très riches en sucre, le sont aussi en sel, ce qui entretient les processus inflammatoires.

L’hygiène de vie peut elle aussi jouer un rôle dans l’apparition ou la diminution des symptômes de la dermite séborrhéique. Parmi les bons gestes à adopter :

  • Proscrire ou limiter l’alcool et le tabac ; la nicotine irrite les glandes qui produisent le sébum et a un effet néfaste sur les cheveux (chute, carence…). L’alcool, quant à lui, est toxique pour le foie et modifie la régulation des graisses, y compris cutanées.
  • Avoir un sommeil suffisant et réparateur ;
  • Se protéger lors des expositions aux UV ;
  • Utiliser des cosmétiques adaptés à la dermite séborrhéique et proscrire les crèmes trop grasses.

Quels sont les aliments à privilégier ?

Avec ou sans maladie cutanée, il est important d’avoir une alimentation saine et équilibrée, pour se sentir bien dans son corps, mais aussi dans sa tête.

Si vous souffrez de dermite séborrhéique, vous devez veiller à ce que votre alimentation apporte à votre organisme tous les nutriments et vitamines dont il a besoin.

  • Les vitamines A (œufs, carottes…), C (agrumes, poivron rouge, persil…) et E (amandes, huiles, avocats…) ;
  • Des protéines ;
  • Les omégas 3 et 6, présents dans les poissons gras (saumon…) et les huiles (olive, colza…) ;
  • Du fer.

Comment soigner sa dermite séborrhéique avec des traitements naturels ?

Si les traitements topiques ou antifongiques prescrits par les médecins permettent généralement de réduire les symptômes de la dermite séborrhéique, d’autres « remèdes de grand-mère » peuvent aussi aider. Parmi eux :

  • Les huiles essentielles de lavande vraie, de menthe poivrée, de géranium ou d’arbre à thé ;
  • Le miel ;
  • L’aloe vera ;
  • Le vinaigre de cidre.

En fonction de la localisation de votre dermite séborrhéique, vous pouvez ajouter ces produits naturels à votre shampoing ou votre crème.

Demandez conseil à un professionnel

Consultez un médecin généraliste ou un dermatologue en ligne. Disponibilités 7J/7.

Quel est le meilleur traitement pour la dermite séborrhéique ?

Le cuir chevelu et le visage étant les deux parties du corps le plus souvent touchées par la dermite séborrhéique, les gels moussants, les crèmes et les shampoings sont les plus utilisés.

N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien pour ce qui est du choix des soins quotidiens spécifiques.

Est-ce que la dermite séborrhéique se guérit ?

La dermite séborrhéique est une maladie cutanée bénigne chronique évoluant par poussées. Elle ne disparaît malheureusement pas après l’application d’un traitement, même régulier.

Toutefois, les symptômes ont tendance à s’estomper d’eux-mêmes, souvent entre 30 et 40 ans.

Foire aux questions

Est-ce que le stress provoque de la dermite séborrhéique ?

Être sujet au stress peut être à l’origine de bien des maux, et il semblerait que la dermite séborrhéique en fasse partie. En 2008, une étude de chercheurs français, publiée dans les Annales de dermatologie et de Vénéréologie, confirmait l’existence d’un lien entre un événement stressant et une poussée de dermite séborrhéique.