Mon enfant est « en retard » pour ses éruptions dentaires, est-ce grave ?

Par Dr Sabine Barlette · Chirurgien-Dentiste · Publié le 27 septembre 2018, mis à jour le 5 mars 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Tout d’abord, et ceci est valable dans tous les domaines, votre enfant est unique, et il ne faut pas trop le comparer aux enfants de son âge ! Si il y a des fortes disparités entre enfants concernant les éruptions dentaires, ce n’est rien comparé à ce que vous constaterez plus tard au niveau scolaire, sportif, artistique… Les richesses de nos enfants sont uniques et incomparables ! Vous l’aurez compris, il existe des échelles théoriques d’âges concernant les éruptions dentaires. Mais comme pour beaucoup de choses, ces échelles sont avant tout un outil de réflexion, et en aucun cas un repère absolu.

éruptions dentaires enfant

Prenons l’exemple des dents de lait

Le bébé de votre voisine a 3 mois et déjà 4 dents et vous paniquez car le votre a 8 mois et aucune dent ? Dormez tranquille…Il est admis que les dents de lait poussent entre 6 mois et 30 mois. C’est durant cette période que l’UFSBD conseille d’organiser la première visite de l’enfant chez le dentiste.

Cela ne signifie pas que votre l’enfant de votre voisine est un génie et que le vôtre est malade. Cela signifie que votre enfant commencera ses éruptions plus tard, et les terminera vraisemblablement plus tard également. Et peut-être marchera-t’il plus tôt que l’âge admis comme âge de la marche… Ou plus tard, peu importe !

Et réjouissez-vous, car contrairement à votre voisine qui doit passer de mauvaises nuits, vous bénéficiez d’un répit accordé à votre sommeil par ces éruptions un peu tardives…

Une fois les éruptions commencées, vérifiez qu’elles apparaissent dans un ordre qui est à peu près le suivant:

  • incisive centrale
  • incisive latérale
  • 1e molaire
  • canine
  • 2e molaire

Peu importe la chronologie haut/bas. Les dents de lait sont censées être toutes en place vers 30 mois ; mais évidemment si les éruptions ont commencé tôt, l’arcade sera complète avant 30 mois, si elles ont commencé tard, l’arcade sera complète après 30 mois.

Quand devez-vous vous inquiéter ?

Si à 12 mois votre enfant n’a aucune dent, vous pouvez aller consulter par sécurité votre dentiste ou chirurgien-dentiste. Il y a fort à parier que l’examen clinique vous rassurera. En effet les pathologies où les dents de lait sont absentes sont rarissimes.

Parlons maintenant des dents définitives

Le principe est le même que pour les dents de lait. Les orthodontistes qui ont besoin d’attendre certaines éruptions pour commencer certains traitements sont parfois impressionnés par les variations individuelles de croissance osseuse et dentaire par rapport à la norme ! C’est pourquoi ils basent leur réflexion pour un enfant par rapport à lui même, et non par rapport à d’autres enfants.

Ainsi les dents définitives sont censées pousser entre 5 et 14 ans, et la dent de sagesse à partir 18 ans. Mais si la fameuse dent de 6 ans pousse à 7 ans, on supposera logiquement que toutes les éruptions seront décalées.

Là encore il conviendra de surveiller que l’ordre des éruptions soit à peu près respecté: 1e molaire définitive (dent de 6 ans) qui va pousser très discrètement derrière la 2e molaire de lait. Il faut ici préciser que les 2 molaires de lait seront remplacées par les prémolaires définitives, et que donc, lorsque la dent de 6 ans fait son apparition, l’enfant a 3 molaires sur son arcade (2 molaires de lait et une molaire définitive). Ensuite apparaissent l’incisive centrale, puis latérale, puis la 1e prémolaire. Ensuite prennent place la canine et la 2e prémolaire, puis la 2e molaire.

Quand devez-vous vous inquiéter ?

Là encore ce n’est pas un chiffre, un âge qui doit vous inquiéter, mais une rupture dans le rythme des éruptions. En particulier une incisive latérale, ou une 2e prémolaire qui semblent ne pas vouloir sortir alors que les autres éruptions suivent leur cours tranquillement. En effet, ces dents dites « fin de série » (2e et dernière incisive, 2e et dernière prémolaire) sont parfois inexistantes, c’est ce que l’on appelle l’agénésie. Il convient alors de consulter afin de faire un diagnostic radiologique. Si la dent est absente, un traitement orthodontique et/ou prothétique pourra être envisagé.

Cette agénésie est également possible sur la 3e et dernière molaire dite « dent de sagesse ». mais dans la plupart des cas, ceci est une bonne nouvelle !

Par ailleurs, plus que les âges d’éruption, ce sont les encombrements dentaires, malpositions dentaires, décalages dentaires ou osseux (largeur des mâchoires, emboitement des mâchoires haut/bas) qui doivent vous alerter pendant toute la mise en place des dents définitives. En effet, outre les problèmes carieux que l’on connaît généralement, tout problème de mécanique dentaire et osseuse peut entraîner à court moyen et long terme des problèmes :

  • parodontaux (tissus de soutien de la dent)
  • ORL
  • rachidiens
  • mécaniques et douloureux (articulation des mâchoires)
  • esthétiques (effacement ou proéminence de certaines parties de la face).

Si vous avez un doute dans ce sens, une consultation d’orientation chez votre chirurgien-dentiste ou directement chez l’orthodontiste permettra un bilan et éventuellement la mise en place d’un traitement orthodontique précoce ou plus tardif.

Pour en savoir plus : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/poussee-dentaire/comprendre-poussee-dents-de-lait