StopCovid : comment marche l’application de traçage ?

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Disponible depuis le 2 juin 2020, l’application StopCovid a été déployée pour la France, mais aussi dans d’autres pays européens. Sujette à de nombreuses critiques, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a pourtant donné son feu vert pour lancer l’application StopCovid. Alors qu’en est-il ? Comment fonctionne le dispositif ? Respecte-t-il l’anonymat des utilisateurs ? Est-il un moyen efficace pour lutter contre la propagation du coronavirus ? L’équipe de Qare répond à toutes vos questions sur StopCovid pour que vous puissiez vous faire votre propre avis sur le sujet.

stopcovid

StopCovid : comment ça marche ?

Principe et utilité en pleine crise sanitaire

L’application StopCovid, récemment lancée par le gouvernement, permet de prévenir ses utilisateurs lorsqu’ils ont récemment été en contact avec une personne atteinte du coronavirus. Si un utilisateur reçoit une alerte, il doit alors s’isoler et consulter un médecin afin de se faire prescrire le test de dépistage. L’objectif est de repérer et identifier le plus vite possible les cas contacts pour rompre les chaînes de transmission. StopCovid est téléchargeable pour les iPhones d’Apple et pour les Smartphones Android.

L’Assurance Maladie identifie toutes les personnes ayant récemment eu des contacts avec un patient atteint du Covid-19. Il s’agit en grande partie des proches, des amis, de la famille. L’application vient compléter ce dispositif tout en préservant l’anonymat des utilisateurs.

stopcovid fonctionnement

Comment s’effectue l’identification et le dépistage des cas contacts ?

L’application StopCovid est installée et utilisée sur la base du volontariat. Pour recevoir une alerte, l’utilisateur doit avoir été à proximité d’une personne testée positive, à une distance de moins d’un mètre et pendant plus de 15 minutes, dans les 15 derniers jours. Le dispositif se sert du Bluetooth pour savoir si vous avez croisé une personne contaminée.

La personne testée positive au Covid-19 reçoit un code à usage unique avec le résultat de son test. Elle peut utiliser ce dernier pour signaler à l’application qu’elle a été atteinte afin que cette dernière envoie une alerte aux autres personnes qu’elle a croisées.

Les personnes ayant reçu l’alerte pourront alors prendre rendez-vous avec un médecin, de préférence par téléconsultation, afin de se faire dépister. Par ailleurs, il est conseillé de consulter un médecin en téléconsultation dès que vous ressentez des symptômes du coronavirus, même s’il peut s’agir d’autre chose.

Si vous présentez des symptômes ou avez été en contact avec une personne malade, faites-vous prescrire un test de dépistage par un médecin en téléconsultation.

Remboursable par l’Assurance Maladie.

Traçage, respect de la vie privée et efficacité

Ayant suscité beaucoup de débat et d’inquiétudes, l’application a été passée au crible pour évaluer son efficacité, mais aussi les risques de déviance qu’entraîne l’utilisation de cet outil de pistage. Pour vous, l’équipe de Qare démêle le vrai du faux.

Anonymat et traitement des données personnelles

Quelles sont les garanties apportées pour protéger la vie privée et les données personnelles des utilisateurs ?

  1. L’utilisation de l’application StopCovid est entièrement volontaire et anonyme.
  2. La CNIL estime que l’application est conforme au règlement général sur la protection des données (RGPD).
  3. Les données enregistrées lorsque deux téléphones se croisent sont cryptées.
  4. Aucune information personnelle n’est demandée par l’application (nom, état civil, numéro de téléphone …).
  5. L’application utilise uniquement le Bluetooth et non les données de géolocalisation. Elle ne peut donc pas connaître vos déplacements. Elle peut seulement savoir si vous avez croisé une personne testée positive.
  6. L’application StopCovid s’engage à n’utiliser en aucun cas le positionnement de votre appareil, même pour les systèmes Android qui nécessitent l’activation de la géolocalisation pour faire marcher le Bluetooth.
  7. La protection de l’anonymat est garantie grâce à l’utilisation d’identifiants codés.

Bon à savoir : malgré de fausses rumeurs qui circulent sur internet, non, StopCovid ne peut pas effectuer une installation automatique sur votre téléphone. L’application ne peut pas s’installer toute seule, et vous ne pouvez pas être tracké sans avoir donné auparavant votre consentement.

Comment fonctionne le système de traçage des contacts ?

Chaque utilisateur est identifié par l’application de façon anonyme grâce à un système de pseudonymes. Ces derniers sont stockés dans l’historique à chaque rencontre ou contact prolongé – moins d’1 mètre de distance pendant plus de 15 minutes – avec un autre utilisateur.

Lorsqu’une personne malade le signale à l’application, le serveur enregistre son identifiant chiffré dans la liste des personnes testées positives. StopCovid compare cette liste avec celle enregistrée dans l’historique de l’utilisateur. Si les personnes ne se sont pas croisées, il ne se passera rien, sinon l’utilisateur recevra une alerte. Toutefois, elle ne pourra pas connaître l’identité de la personne malade.

Vous êtes un possible cas contact ? Evitez tout risque de contamination et téléconsultez un médecin pour vous faire prescrire un test de dépistage.

Remboursable par l’Assurance Maladie.

stopcovid anonymat

L’application est-elle efficace si peu de personnes l’utilisent ?

Selon l’avis de certains, StopCovid ne serait pas assez efficace pour prévenir une nouvelle vague de l’épidémie. Une étude publiée par la revue Science suggère notamment que l’application devrait être utilisée par plus de 60 % de la population pour être totalement efficace. Cependant, elle montre son efficacité dès lors que plusieurs personnes s’en servent, même si l’on n’atteint pas les 60 – 70 % d’utilisateurs.

StopCovid permet de retrouver plus facilement les cas contacts, alors que les malades ne se rappellent pas toujours de toutes les personnes qu’elles ont croisées au cours des deux dernières semaines.

Malgré tout, le dispositif a bien vocation à être utilisée par le plus grand nombre afin de pouvoir repérer les signes d’une recrudescence du virus. Mais si seulement 10 % joue le jeu, les données récoltées seront déjà de très bons indicateurs. En France, StopCovid a déjà été téléchargé plus d’un million de fois depuis son lancement.

Contribuez à stoppez la propagation du coronavirus et consultez un médecin généraliste en vidéo sur Qare !

Remboursable par l’Assurance Maladie.

Avantages et limites de StopCovid

Un usage limité à seulement une partie de la population

L’inconvénient principal de l’application est qu’elle s’utilise uniquement sur Smartphone, ce qui met en lumière le problème de la fracture numérique. De fait, certaines personnes sont exclues du dispositif, et notamment une partie des personnes âgées qui ne disposent pas des équipements nécessaires.

Une application dont le principe est efficace

L’application StopCovid reste un outil efficace pour arrêter la propagation du coronavirus et éviter une deuxième vague de contamination. Elle pourrait permettre d’éviter un reconfinement en cas de recrudescence. Lorsqu’un malade est signalé, les cas contacts peuvent être plus facilement retrouvés et isolés. Ainsi, on peut également éviter le développement de foyers de contamination (clusters).

Sources :